Site de Recherche Intégrée sur le Cancer
Rechercher

Fibroblastes associés au cancer (CAF)

Equipe SIRIC
28/08/2018
Partager
Nouveau biomarqueur prédictif de la réponse aux immunothérapies ?
Fibroblastes associés au cancer

Comprendre les interactions entre les CAF et l'infiltrat immunitaire

Fatima Mechta Grigoriou, Anne Vincent Salomon

Contexte : Il est reconnu que les tumeurs présentant un infiltrat lymphocytaire dense sont de meilleur pronostique. Or il a été démontré que les fibroblastes associés au cancer (CAF) présents dans le micro environnement tumoral interagissent avec l’infiltrat immunitaire et jouent un rôle dans la progression tumorale et la résistance au traitement.

Au cours d’une étude récente, l’équipe a mis en évidence l’existence de différentes populations de CAF, notamment les CAF S1 ayant des propriétés immuno suppressives (Costa et al, Cancer Cell, 2018).

L’équipe a également identifié, dans le cancer du sein triple négatif, l’existence de deux sous-groupes de tumeurs respectivement enrichi en CAF S1 et en CAF S4.

Hypothèse : les interactions entre les CAF et l'infiltra immunitaire joue un rôle important dans le développement de la maladie. Mieux comprendre leurs interactions pourrait conduire à de nouvelles approches thérapeutiques et permettre d’évaluer l’utilisation des CAF en tant que biomarqueurs prédictifs de la réponse aux immunothérapies.

Objectif : dans le cancer du sein triple négatif

  1. étudier l’impact de la chimiothérapie néo adjuvante sur les populations de CAF et
  2. déterminer l’impact des immunothérapies sur l’immuno suppression médiée par les CAF.
Porteurs de projet
ANNE SALOMON
Chef de département,
Chef de service,
Praticien
Biopathologie
Paris
Le système immunitaire: les sous projets
Actualités liées