Site de Recherche Intégrée sur le Cancer
Rechercher

Améliorer la communication patients-cliniciens

Equipe SIRIC
29/06/2018
Partager
Un aspect particulièrement sensible de la résistance aux traitements quelque soit la pathologie
Consultation patient à l'Institut Curie

Des besoins très différents en fonction des patients

L’annonce d’une résistance aux traitements, expliquer des résultats complexes et les alternatives thérapeutiques, choisir le traitement optimal et partager les décisions avec les patients peut être particulièrement complexe pour les cliniciens. D'un autre coté, les patients et leurs proches dans cette situation doivent faire face à l’incertitude et ont souvent besoin d'un soutien émotionnel fort de la part de leurs cliniciens.   

Dans leur diversité, les patients expriment souvent des besoins très différents en terme d’informations et de souhait de participer aux décisions thérapeutiques. Or des travaux récents suggèrent que la qualité des soins et les résultats des patients, tel que le bien-être psychosocial, sont meilleurs lorsque les cliniciens comprennent et s’adaptent constructivement aux préférences des patients.

De nouveaux outils pour s'adapter au mieux aux attentes

A Brédart, S Dolbeault

Interroger les patients pour connaitre leurs besoins en termes d’informations et de souhaits d’implication dans la prise de décision thérapeutique pourraient permettre aux cliniciens d'adapter leur communication dans ce contexte particulièrement difficile.

Nous proposons pour cela d'établir des listes structurées de questions pré-formulées permettant aux patients d’indiquer les informations qu’ils souhaitent avoir lors de la consultation. Ces listes seront élaborées selon des techniques précises et rigoureuses de recherche de sciences humaines et sociales. Des entretiens semi-structurés seront notamment réalisés avec des représentants de personnes soignées et les équipes de cliniciens et de chercheurs avant d'être testées dans un contexte médical.

Ce projet de recherche est mené de façon parallèle sur les 3 pathologies du SIRIC, le cancer du sein, les tumeurs pédiatriques et le mélanome uvéal.

Porteurs de projet