Site de Recherche Intégrée sur le Cancer
Rechercher
Actualité - Publications

Hétérogénéité des fibroblastes et les métastases dans le cancer du sein

Equipe SIRIC
10/02/2020
Partager
Les fibroblastes associés au cancer en tant que marqueur pronostique?
Nature Communications journal logo

Il est connu que les fibroblastes associés au cancer (CAFs) sont impliqués dans de nombreux processus tumoraux dont l’angiogenèse, la prolifération des cellules tumorales, la résistance aux traitements, l’immuno modulation et la formation des métastases. En particulier les CAFs sont connus pour augmenter l’invasion tumorale et la formation des métastases dans le cancer du sein. Toutefois si le rôle des CAFs dans l’invasion tumorale est bien établi, ceux-ci ont été peu étudiés dans les métastases et les ganglions lymphatiques.

Dans cet article, l’équipe de Fatima Mechta-Grigoriou étudie l’impact des sous-types de CAF sur la dissémination métastatique en analysant leur hétérogénéité dans les ganglions lymphatiques envahis par des cellules tumorales et leur implication dans la dissémination des cellules cancéreuses.

L’équipe démontre que deux sous-types de CAF (appelés CAF-S1 et CAF-S4) s’accumulent de façon importante dans les ganglions lymphatiques et modulent positivement l’invasion des cellules cancéreuses via des mécanismes complémentaires. Les CAF-S1  induisent la migration des cellules cancéreuses et l’initiation d’un mécanisme de transition épithélio-mésenchymateuse (via la sécrétion de CXCL12/TGFβ) alors que les propriétés contractiles des CAF S4 induisent la motilité des cellules cancéreuses et leur invasion dans 3 dimensions  (via une voie de signalisation médiée par NOTCH).

De façon importante cette étude démontre que le contenu en CAF-S1 et CAF-S4 dans les ganglions lymphatiques au diagnostic constitue un facteur de pronostique. Les patients avec des taux élevés de CAF-S4 ont, en effet, plus de risques de développer des métastases distantes à long terme et mériteraient d'avoir un suivi clinique régulier.