Site de Recherche Intégrée sur le Cancer
Rechercher
Actualité - Annonces

2 équipes SIRIC récompensées par l'Académie des Sciences

Equipe SIRIC
30/11/2021
Partager
Le 23 novembre 2021, l’Académie des sciences a remis l’ensemble des prix qu’elle a attribués en 2021.
Logo de l'Académie des Sciences

Depuis sa création en 2011, le SIRIC est fortement impliqué dans le développement de nouvelles équipes de recherche translationnelle et a labelisé 6 équipes. L'équipe DEpIC menée par Céline Vallot a été recrutée en 2017 et l'équipe NARA pilotée par Yolanda Prezado accueillie à l'Institut Curie en 2019. Ces deux cheffes d'équipes sont lauréates 2021 des prix de l'Académie des sciences. 

Céline Vallot -  Prix de cancérologie de la Fondation Simone et Cino Del Duca

Céline Vallot

Céline Vallot, biologiste, directrice de Recherche CNRS au sein du Laboratoire dynamique de l'information génétique : bases fondamentales et cancer (DIG-CANCER, CNRS/Sorbonne Université/Institut Curie) et responsable de l'équipe Single Cell s'intéresse aux mécanismes épigénétiques qui permettent l’adaptation des cellules tumorales aux traitements anti-cancéreux.

Avec son équipe, elle cartographie les épigénomes des tumeurs cellule par cellule, en alliant biologie computationnelle et moléculaire. Leur objectif est de mieux comprendre les processus d’évolution tumorale afin d’empêcher la résistance au traitement et retarder la récurrence. Ses travaux ont été récompensés par la Médaille de bronze du CNRS en 2018.

 

Yolanda Prezado - Prix du Dr et de Mme Peyré

Yolanda Prezado

Les travaux de Yolanda Prezado, physicienne médicale, directrice de recherche CNRS au sein du Laboratoire signalisation, radiobiologie et cancer (CNRS/Institut Curie/Université Paris-Saclay/Inserm) et responsable de l’équipe de recherche "Nouvelles approches en radiothérapie" portent sur l’avancement de la radiothérapie.

Elle est la conceptrice d’une nouvelle technique de radiothérapie, la radiothérapie par mini-faisceaux de protons (pMBRT). Cette technique est très prometteuse pour le traitement des tumeurs radioresistantes et de mauvais pronostique, tels que les gliomes d’haut grade. La pMBRT a montré dans des études précliniques une augmentation très importante de l’indice thérapeutique pour des tumeurs cérébrales. Des essais cliniques sont en préparation.

En savoir plus
Aller plus loin